Nouvelle boutique ! Nouveau grade VIP & Donateur sur le forum permettant d'accéder à une nouvelle catégorie !

HRP [Jedi] Hakk « Carnet de Voyage »

Discussion dans 'Libre expression [RP/HRP]' démarrée par Striilir, 16 Septembre 2018.

  1. Striilir

    Striilir Nouveau Membre Membre

    Introduction :
    Hakk avait intégré le Souverain depuis bien longtemps, il ne s’y plaisait pas particulièrement mais observer les clones l’amusaient bien. Il les trouvait pathétiques, sans convictions autres que le fait de respecter les ordres qui viennent d’en haut, cela même qu’Hakk donnait au combat. Les voir se battre était comme un jeu à grande échelle pour lui, comme une grande partie d'échecs. Il engageait les unités dans la bataille et les observait se battre à corps perdu. Il n’éprouvait pas de compassion pour les clones, créés pour se battre et éventuellement mourir. Ce passe-temps ne dura qu’un temps, Hakk se lassa vite c’est ainsi qu’il se mit à assimiler le plus d’informations possible. Il apprenait de tous les sujets et choisissait les ouvrages qu’il étudiait de manière aléatoire dans la grande bibliothèque qu’embarquait le Souverain. Après plusieurs semaines, il lut quelque chose qui l’intrigua. Il s’agissait d’une pierre capable de remplacer un cristal kyber. On peut le loger dans le manche de son sabre, cette pierre était la gemme arc-en-ciel. Une fois dans le manche du sabre, la gemme ne donne pas de couleur certaine, il peut s’agir de n’importe quelle couleur de l’arc-en-ciel. La couleur n’est néanmoins pas aléatoire, elle reflète l’âme de son porteur. Hakk s’était mis à l’idée de trouver le plus d’informations possible afin d’en obtenir une. Après plusieurs semaines de recherche, il trouve un ouvrage qui en faisait rapport. Cette pierre ne se trouvait que dans un seul endroit de la galaxie, Gallinore, dans la bordure intérieure. Néanmoins cette pierre est très rare et son prix égalant celui de certains croiseurs. C’est ainsi qu’un jour, sans prévenir personne Hakk partit en direction de Gallinore. Il avait prévu de faire plusieurs arrêts sur son chemin notamment par Dathomir pour avoir des réponses à ses questions.

    Carnet de Voyage:
    Jour 3 :

    *Ouverture d’un fichier Audio*
    Bien, ça fait 3 jours que je suis parti. J’ai voyagé 2 jours et ça fait maintenant 25 heures que je suis en orbite de Dathomir. Je commence à avoir faim mais j’ai connu pire. Je suis très fatigué, impossible de fermer l’oeil depuis que je suis parti. J’aimerais pouvoir dormir quelques heures avant de descendre sur la planète et d’entamer les recherches mais dans ma tête les pensées se bousculent. Je me demande si j’ai finalement bien fait de passer par Dathomir. Qu’est-ce qu’ils vont dire en me voyant rentrer ? S'ils me reconnaissent… Ils avaient quand même placé beaucoup d’espoirs en moi et je suis finalement devenu un jedi…
    *Fermeture du fichier audio*
    ________________________________________________________________________________________________________________________________
    Jour 4 :

    *Ouverture d’un fichier Audio*
    J’ai pu dormir quelques heures, ce qui m’a permis de faire le point. Je suis résolu. Je me lance. J’ai toujours aussi faim ce qui fait au moins une motivation de plus. J’amorce la descente.
    *Fermeture du fichier audio*


    *Ouverture d’un fichier Audio*
    Cela fait 2 bonnes heures que je quadrille la surface de la planète sans rien trouver de familier. Je pense que je vais quand même me poser au moins le temps de calmer ma faim.
    *Fermeture du fichier audio*



    *Ouverture du fichier audio*
    Arrivé au sol, j’ai pris énormément de plaisir à marcher même si je sentais très faible. Passer 4 jours dans le cockpit d’un Delta-7 est une expérience que je ne recommande à personne. Je n’avais pas de temps à perdre alors je suis parti chercher des fruits. J’ai trouvé 3 gros fruits orangés et rond de la taille d’une sphère d'entraînement pour les padawans. Ils avaient une écorce épaisse et difficile à trancher comme une sorte de carapace qui renferme une chair très tendre et sucrée. Même si le fruit était plein de jus j’avais toujours très soif. Je me suis donc dirigé vers une forêt dense dans l’espoir de trouver une source d’eau. En m’enfonçant dans le bois j’ai fini par trouver une clairière avec un ruisseau qui coulait. Une aubaine en somme. Néanmoins je n’étais pas seul à chercher de quoi me désaltérer et une énorme patte sortait du bois. En m'avançant prudemment, je me suis retrouvé au pied d’un gigantesque Rancor de 6 mètres de haut. Il ne m’avait pas encore vu alors j’ai voulu m’écarter mais j'étais paralysé par la peur l’espace d’un instant. Incapable de bouger et chaque seconde de plus à côté de ce monstre était un risque potentiel qu’il me trouve. Dans la position dans laquelle j'étais, je ne pouvais pas envisager le combat et il fallait que je me calme le plus vite possible pour fuir. Au fur et à mesure la peur s’efface et l’adrénaline monte. La fatigue laissant place à une sensation d’invulnérabilité. C’est alors que je me suis mis à ne plus réfléchir à comment fuir mais comment le combattre. Puis il fit un mouvement de la tête. Je pensais qu’il se tournait vers moi alors j’ai dégainé mon sabre et il s’est immédiatement tourné vers moi. Ma stratégie n’était pas au point mais je n’avais plus le temps d’y penser. Je lui ai bondi dessus, sabre en avant, lui tranchant un oeil. Il laissa échapper un cri de douleur qui retentit tout autour de moi. C’est alors que le colosse s’élança vers moi poing fermé avec l’intention d’en finir avec moi. J'ai tenté unemanœuvre d’évitement mais c’était trop tard, son immense main s’est abattu sur moi, écrasant ma jambe droite. Fort heureusement pour moi on ne brise pas les os d’un Zabrak si facilement. Je pouvais encore bouger mais ma jambe était toujours sous son poing. J’ai donc dû me dégager faisant usage de mon sabre en lui retirant quelques phalanges. Grâce à un saut de force je me suis projeté dans la cime d’un arbre haut. La seconde d'après une forte lumière jaune éblouissant puis une secousse. Quand j’ai rouvert les yeux le Rancor était gisant au sol, inerte. J’ai donc porté un regard autour de moi afin de trouver la provenance de ce miracle, mais rien, pas un bruit. J'ai donc entrepris de fouiller la zone pour trouver d'éventuels indices. L'effet de l’adrénaline s'estompait et laissait place à la douleur, la soif et la fatigue oublie l’espace d’un instant. J’ai donc stoppé les recherches pour me désaltérer et trouver un abri pour la nuit qui tombait.
    *Fermeture du fichier audio*
    ________________________________________________________________________________________________________________________________
    Jour 5:

    *Ouverture du Fichier audio*
    Au réveil je me suis mis à chercher les traces de la veille. En faisant un tour de la zone j'ai retrouvé ces gros fruits orange. Puis j’ai fini par pister des pas, des petits pieds de femme. J’ai suivi les traces à la recherche de la personne qui m’avait aidé. Au bout d’une heure j’ai trouvé les vestiges d’un feu de camp encore chaud. Je savais que j'étais sur le bon chemin. Autour du feu j’ai trouvé des restes d’animaux, j’ai cherché à récupérer ce qui était comestible mais il ne restait que des abats et des os. J’ai alors continué ma route. Des heures durant dans une forêt s'épaississant, je marchais et chaque pas dans ce milieu s’avérait un supplice. La terre était détrempée et il n'y avait pas chemin seulement ce pa qui se faufilaient à travers les troncs et les racines qui jonchaient le sol. La nuit était tombée mais je voyais au loin une lueur. Cette lueur était un espoir et une motivation. J’ai donc redoublé d’efforts et j’ai accéléré la cadence, baissant ma vigilance. L’espace d'un clignement d’oeil je me suis retrouvé la tête en bas pendu par les pieds à une branche. J’essayais de me débattre pour me détacher quand cette lumière jaune est réapparue, quand la lumière s’est dissipé j’ai vu une femme apparaître. Elle était de petite taille et habillée d’une peau de bête la poitrine nue, sa beauté sauvage était enivrante, j'en oubliais le potentiel danger. Tout à coup elle bondit dans la direction un poignard en main. Je me suis préparé à l’impact en garde, manche de sabre en main. Quand elle eut fini son saut j'étais au sol les pieds déliés, elle venait de me libérer et m’indiquait de la suivre. Elle n’avait pas encore dit un mot pourtant j’étais sous son charme. Elle me guida vers un camp avec une hutte et un feu où cuisait de la viande. Après un repas qu’elle m’offrit sans dire un mot, j’ai laissé échapper un bâillement. Elle m’indiqua donc la hutte et se mit à parler pour la première fois “va te reposer demain on part tôt”. Je me suis donc dirigé vers l’abri sans un mot et je me suis allongé sur l’unique paillasse qui était au sol. Me rendant compte de la situation je l’interpellai “Et toi ? Où dors-tu ?” elle répliqua “J’arrive” tout en retirant ses apparats. Gêné j’ai détourné le visage, elle était nue et j’éprouvais une certaine curiosité à son sujet mais je ne pouvais pas.
    *Fermeture du fichier audio*
    _____________________________________________________________________________________________________________
    Jour 6:

    *Ouverture du fichier audio*
    J’ai ouvert les yeux alors que le soleil ne s’était pas encore levé. Elle était blotti sur mon torse encore endormi. Je lui ai tapoté sur l’épaule pour la réveiller en douceur. Quand elle ouvrit les yeux elle bondit en arrière visiblement mal à l’aise. Puis elle me dit de la suivre s’habillant. Cette fois-ci elle portait un habit plus commun, une sorte de tunique. Nous avons marché plusieurs heures pendant lesquelles nous avons discuté. Elle s’appelle Suy. Nous sommes arrivé vers un village assez grand. Je l’ai suivi dans une habitation pour elle a salué quelqu'un et ils ont échangé une peau de bête contre une fiole. Je suis resté en retrait. Puis nous sommes partis elle ouvrit un tissu et m’a donné de quoi manger. La lumière déclinait peu à peu quand j’eus fini de manger elle me guida vers une place et me donna des consignes : Demander un Rish'ko pour aller vers Reat. Après cela elle a commencé à s’éloigner de moi se dirigeant vers la forêt. J’ai crié “Attend ! Tu me laisses ici .”. Elle s’élança vers moi me volant un baiser. Je reconnais le goût du fruit orange sur ses lèvres puis elle prit ma main et me tirant avec elle vers la forêt. Je ressentais une sorte de satisfaction. Nous sommes rentré à son camp. Et nous nous sommes allongé dans sa hutte côte à côte. Cette nuit si nous n’avons pas beaucoup dormis *rire gêné*.
    *Fermeture du fichier audio*
    ________________________________________________________________________________________________________________________________
    Jour 13:

    *Ouverture du fichier audio*
    Durant la semaine qui suivit nous avons vécu dans la forêt et nous avons appris à nous connaître. Me rapprochant un peu plus d’elle chaque jour. Je lui ai fait part de mon projet et je l’ai menée vers mon delta-7. Elle réussit à trouver les pièces dont j’avais besoin ainsi que du carburant grâce à ses connaissances. Elle voulait partir avec moi dans mon périple. Le delta-7 ne permettait d’embarquer un passager en plus du conducteur. Je devais partir seul. Avant mon départ elle m’offrit un présent. C’était un cristal irisé de petite taille. Un cadeau d’une grande valeur marchande très prisé par les collectionneurs. Je l’ai quitté le cœur lourd. Je savais que Suy allait me manquer. Je suis donc parti en direction du village en survolant la forêt puis j’ai suivi des routes cherchant une ville plus importante.
    *Fermeture du fichier audio*
    ________________________________________________________________________________________________________________________________
    Jour 15:

    *Ouverture du fichier audio*
    Après 2 jours de voyage, je suis arrivé quand une grande ville, j’ai commencé par chercher un bijoutier pour faire du présent un Suy un beau collier. J’en ai trouvé un de grand renom. En observant ma pierre, il m’a demandé si je savais quel genre de pierre j’avais entre mes mains. Bien entendu je n’en savais rien donc je l’ai écouté attentivement. Il s’agit donc de la raison de mon voyage, la gemme arc-en-ciel. Plutôt que l’utiliser comme Collier, je l’ai placé dans le manche de mon sabre et la lame qui en sortit fut d’une belle couleur Violette.
    *Fermeture du fichier audio*
    ________________________________________________________________________________________________________________________________
    Jour 18:

    *Ouverture du fichier audio*
    Je me trouve devant le Souverain c’est la fin de périple. Je pense retourner voir Suy de temps en temps, dans le secret. Je prétexterais à une mission, le conseil ne doit pas l’apprendre.
    *Fermeture du fichier audio*
    ____________________________________________________________________________________________________________
     
    Exeter, Fisher et Sev aiment votre message.

Partager cette page